Bonjour à toutes et tous,bruits bd

Les réunions de la commission BD reprennent dès septembre, et voici les dates prévues pour l’année scolaire 2018-2019 :

Jeudi 13 septembre, Jeudi 11 octobre, Jeudi 15 novembre, Jeudi 13 décembre, Jeudi 17 janvier, Jeudi 14 février, Jeudi 14 mars, Jeudi 11 avril

Celles de mai et juin seront fixées ultérieurement.

Les réunions commencent vers  9h30 (entrée par l’entrée de service, du côté du parking.) autour d’un café.

Contacts : Guylaine Bureau (g.bureau@saintcloud.fr) et Anne Ziegler (a.ziegler@saintcloud.fr)

Pour venir à St-Cloud : Train : depuis St-Lazare. Train en direction de Versailles rive droite ou St-Nom la Bretèche ou La Verrière. Descendre à St-Cloud. Puis bus n°160 ou 460 ou 467 et descendre à l’arrêt Collège Gounod. Poursuivre sur 100 mètres.  Ou le tout à pied (environ 10 minutes).

Métro : ligne 10 terminus (Pont de St-Cloud). Sortie Jardins Albert Khan. Puis bus n°160,  460 ou 467. Arrêt au Collège Gounod (poursuivre sur 100 mètres) ou Magenta (revenir sur ses pas sur 100 mètres).

Route : Au pont de St-Cloud, prendre « St-Cloud centre » suivre la rue Dailly, qui se prolonge par la rue Gounod.  Sur place petit parking : attention payant !

tram T2 : arrêt « Parc de St-Cloud ». sortir par le haut de la station (escalator) prendre le petit escalier que l’on voit (rue Aude). On débouche dans la rue Dailly… et là, les bus 160, 460, 467 ont un arrêt (légèrement en contrebas sur la gauche). Ensuite, descendre arrêt « collège Gounod » comme ci-dessus.

 

 

Publicités

Jeudi 28 juin, la Médiathèque de St-Cloud vous propose de venir écouter François Hercouët, des éditions Urban Comics pour vous faire découvrir cet univers, d’une façon simple et accessible.

Le lieu : Médiathèque de St-Cloud. 60 rue Gounod. 92210 St-Cloud

Horaires : accueil autour d’un café à 9h30. fin vers 12h30.

rens. et inscription au : 01.46.02.50.08 urban-comics-500x500

Lepage Emmanuel_2Le jeudi 31 mai, à 14h30, la commission BD vous propose d’assister à une conférence donnée par Emmanuel Lepage : « Quand la bd invite au voyage ». Cette conférence s’inscrit dans le final d’un projet sur la ville le : »Voyage à St-Cloud avec Emmanuel Lepage ». Cette conférence est ouverte à tous (présence de scolaires participants au projet), la salle est grande, mais vous pouvez retenir votre place si vous le souhaitez. La conférence sera suivie, à partir de 16h30, d’une dédicace.

Il n’y aura donc pas de « réunion classique » de la commission BD en mai.

contact : g.bureau@saintcloud.fr ou tel (standard) : 01.46.02.50.08

Changement de date

novembre 27, 2015

Attention !

La réunion de la commission BD pour décembre sera le

17 décembre.

Bonjour à tous,

Voici les dates prévues des réunions de la Commission BD pour l’année 2015-2016.

Jeudi 10 septembre, jeudi 8 octobre, jeudi 5 novembre (rencontre avec François Hercouët des Editions Urban Comics), jeudi 10 décembre, jeudi 14 janvier, jeudi 11 février, jeudi 10 mars, jeudi 7 avril, jeudi 12 mai. Celle de juin est fixée plus tard.

Toujours à la Médiathèque de St-Cloud, 60 rue Gounod.  92210 St-Cloud. Début de réunion : 9h30. Fin vers 12h30.

Voici les dates prévues pour l’année scolaire 2014-2015 :

11 septembre

2 octobre

6 novembre

4 décembre

15 janvier

12 février

12 mars

9 avril

7 mai

Celle de juin sera fixée ultérieurement (selon les dates du bac).

Les réunions commencent à  9h30 (entrée par l’entrée de service, du côté du parking.).

les dates des réunions

octobre 29, 2013

Voici, les dates retenues pour le comité bd pour cette année scolaire 2013-2014 :

jeudi 21 novembre, jeudi 19 décembre, jeudi 16 janvier, jeudi 13 février, jeudi  13 mars, jeudi 10 avril, jeudi 15 mai, jeudi 12 juin.

La réunion commence à 9h30, finie en général vers 12h30 (selon le nombre de documents à traiter). Vous pouvez venir suivant vos disponibilités, à charge pour vous de rendre les bd de l’office dans les temps. En espérant retrouver  les habitués et de nouveaux collègues !

 

 

ATTENTION ! La prochaine réunion du comité bd se tiendra le 20 juin !!! (au lieu du 13 initialement prévu). En vous demandant de nous excuser pour ce changement tardif.

coups de coeur

mai 3, 2013

LA COLÈRE DE FANTOMAS T1 : LES BOIS DE JUSTICEScénario : Olivier Bocquet ; Dessin & couleur : Julie Rocheleau
Début :
Paris décembre 1895, l’inspecteur Juve se rend par hasard à une
représentation du cinématographe présentée par Méliès en
personne. Lors de la projection une femme affolée surgit et le
supplie de protéger son fils du « démon » qui les poursuit. Fantomas
arme au poing apparaît et échange des coups de feu avec
l’inspecteur Juve…
Critique :
Comme il est signalé en préambule, les adaptations de Fantomas
sont légions : « hommages, copies, parodies et détournements se
comptent par centaines, sans doute par milliers, dans tous les
domaines ». La mission était donc plus que délicate pour les
auteurs, de faire revivre ce personnage mythique de la littérature
française. Exercice perilleux réussi avec brio ! Le scénario d’abord
est vif, tranchant comme le poignard de Fantomas, aucune longueur,
on ne s’ennuie pas une seconde. Bocquet arrive à faire de Fantomas
un personnage complexe, nageant entre la folie et une haine
débordante contre l’ordre et la société.
Niveau graphisme la barre est aussi très haute, Julie Rocheleau
s’aligne sur le scénario avec un trait sec et des trognes hyperexpressives.
L’alternance de planches avec un fond noir et des
planches avec un fond blanc sont aussi superbes. L’orange ocre et le
rouge vif ajoute à la violence de l’anti-héro.
Graphiquement, l’album est superbe !

Le beau voyage
Sc. de Zidrou et ill. de Benoît Springer
Dargaud (Long Courrier), 2013.
Léa, une jeune présentatrice télé à la sauce MTV mène une
vie de femme libre. Un jour elle apprend le décès de son père
qui souffrait d’une grave maladie. Elle décide alors d’aller le
voir une dernière fois dans la maison où elle a passé son
enfance. Se rappellent à elle tous les souvenirs plus ou moins
douloureux liés à cette maison et notamment le drame que ses
parents y ont vécu avant sa naissance.
Il est très difficile de résumer cette BD sans trop en dire. Tout le sel est dans la révélation
progressive d’éléments qui nous aident à comprendre l’histoire de Léa. La trame de la narration
est très menée en ce sens ! Le dessin réaliste et clair de Benoit Springer contraste avec la
profondeur du propos et c’est très réussit.
C’est une BD très émouvante. Les thèmes y sont ceux de l’amour filial et du deuil. Mais
tout est délicat et abordé dans la finesse (pas de pathos). Que dire à part que oui c’est triste, mais
c’est vraiment beau.

La guerre des Lulus.
1914, la maison des enfants trouvés.
Auteur : Régis Hautière Illustrateur : Hardoc Casterman. 2013.
1914. Quatre jeunes garçons Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig dits les « Lulus » vivent dans un orphelinat près de Valencourt. La guerre éclate, et les responsables de l’établissement sont obligés d’évacuer le bâtiment dans la plus grande précipitation. Mais les « Lulus » demeurent introuvables. A leur insu, les enfants sont passés derrière les lignes ennemies. D’emblée nous plongeons dans la société française, la place de l’église, la terrasse bondée du p’tit café de province, l’importance de la religion catholique… Survient le conflit allemand avec cette idée que tout sera vite réglé. Mais rien ne se passe comme prévu et les hostilités durent.
La fraîcheur et la finesse dans les propos de ces jeunes enfants qui affrontent l’adversité, préservent une partie de leur innocence. Que ça soit le dessin ou le scénario, tout est de qualité.
Tel un « Robinson » perdu sur son île, chaque Lulu s’adaptera à la situation et surmontera les obstacles. Un album fait de clins d’œil littéraires et cinématographiques bien choisis dont la Guerre des boutons.
La Grande Guerre vue par des enfants rend ce conflit accessible aux plus jeunes.

La Chenue. sc : Didier Convard, Jean-Blaise Djian ; ill. Sébastien Corbet. Hachette.L’arrière-petite-fille de la Chenue, Caroline, voudrait profiter de l’insouciance de son âge dans les bras de son amoureux, Christophe. Mais c’est sans compter les lourds secrets des familles des deux jeunes gens… Une bd où chaque personnage raconte.

Mabui : les âmes d’Okinawa / Higa, SusumuDans ce recueil d’histoires s’intéressant à la question des bases militaires installées à Okinawa, Higa montre que les séquelles de la guerre du Pacifique sont encore présentes chez les habitants.